vendredi 24 février 2012

Hausse des frais de scolarité : c'est la classe moyenne qui écoperait

"La ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, admet enfin que c'est la classe moyenne qui paierait pour l'idée saugrenue de hausser les frais de scolarité, tel que prévu dans le budget Bachand de 2010. «Le chat est sorti du sac: la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, a admis que c'est la classe moyenne qui écoperait de la hausse libérale des frais de scolarité, une hausse appuyée d'ailleurs par la CAQ de François Legault. Voilà une raison de plus pour y renoncer collectivement.» C'est ce qu'a déclaré la députée de Taillon et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'enseignement supérieur et de prêts et bourses, Marie Malavoy. La semaine dernière à la période de questions, la ministre Beauchamp a laissé échapper la vérité sur la hausse des frais de scolarité. «Ça demeure les contribuables québécois provenant de la classe moyenne en majorité qui vont faire le plus grand effort», a avoué la ministre (...) Un gouvernement du Parti Québécois rétablira le gel des frais de scolarité à la fin de la hausse 2007-2012 jusqu'à la tenue du sommet sur l'enseignement supérieur et l'adoption d'une loi-cadre qui régira les frais de scolarité et les autres frais afférents, qui préservera l'accessibilité économique et l'accessibilité régionale, qui respectera la capacité de payer des étudiants et qui visera à diminuer l'endettement étudiant." Suite du communiqué de presse du Parti Québécois et source de la photo de Marie Malavoy.

Aucun commentaire: