jeudi 23 février 2012

La CAQ dépose une motion pour réduire le budget des commissions scolaires

"La Coalition avenir Québec (CAQ) a déposé mercredi à l'Assemblée nationale une motion enjoignant le gouvernement de couper le budget des commissions scolaires de 100 millions de dollars par année sur trois ans. La proposition émane de la ministre de l'Éducation elle-même. Line Beauchamp l'avait soumise lors du dernier conseil général du Parti libéral du Québec, et les militants l'avaient rejetée. L'idée soulevait la grogne des délégués, notamment des anglophones qui soulignaient l'importance des commissions scolaires pour la préservation de leur culture. Aujourd'hui, la CAQ invite Québec à aller tout de même de l'avant avec ces compressions. « 300 millions sont monopolisés par de la bureaucratie intermédiaire, les commissions scolaires, et ne vont pas aux services aux élèves pendant que les élèves en ont besoin de ces services d'orthophonie, d'orthopédagogues, de psychopédagogues et autres professionnels », fait valoir le député Éric Caire, qui présentera la motion. La motion, qui revêt un caractère symbolique, sera débattue en après-midi. Elle devrait être battue en raison de la majorité numérique des libéraux à l'Assemblée nationale. Le vote pourrait avoir lieu en fin d'après-midi ou jeudi." Suite de la nouvelle de Radio-Canada et source de la photo.

"«C'est la cacophonie au sein de la CAQ: alors que le programme du parti propose l'abolition des commissions scolaires, le député de La Peltrie proposait l'adoption, par motion à l'Assemblée nationale, d'une révision de leur mandat et de leurs responsabilités. Avec autant de confusion, comment mobiliser le monde de l'éducation à la réussite de nos élèves?» C'est ce que se demande le député de Jonquière et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'éducation primaire et secondaire, Sylvain Gaudreault, en réaction à la motion présentée par la CAQ et débattue cet après-midi. Notons au passage que la moitié du caucus caquiste était absente lors de ce vote alors que la CAQ met cet enjeu au sommet de ses priorités en éducation. «François Legault doit nous expliquer pourquoi ce manque de discipline», a ajouté le député de Jonquière. Suite du communiqué de presse du Parti Québécois.

Aucun commentaire: