mardi 7 février 2012

La dépolitisation d'un peuple

"L'éducation politique au niveau secondaire est carrément absente, sauf dans de rares exceptions (programme enrichi), ce qui provoque inévitablement une dépolitisation générale de la population. Aucune réelle base en matière de politique n'est transmise à tous. C'est pour cela que l'on voit des Québécois en 2012 ignorant le nom du parti au pouvoir au provincial et confondant les paliers de gouvernement. C'est inquiétant, car une partie de ces gens (18 ans et plus seulement) se rendront exercer leur droit de vote sans connaître les axes politiques (gauche/droite) et ce qui les composent." Suite de la lettre d'opinion de Léa Bélanger parue dans Cyberpresse.

Aucun commentaire: