samedi 11 février 2012

Le retour des écoles passerelles

"Après huit années d'interdiction, les établissements anglophones privés non subventionnés servent à nouveau d'écoles passerelles vers le réseau anglophone public. Le ministère de l'Éducation du Loisir et du Sport (MELS) a autorisé, entre octobre 2010 et janvier 2012, 137 élèves à «recevoir un enseignement en anglais financé par l'État», tel que le permet la loi 115 qui fut adoptée dans la controverse, en 2010, au terme d'un débat enflammé sur la langue d'enseignement. Ces élèves peuvent donc s'inscrire, à grands frais, dans une école anglaise non subventionnée, la fréquenter pendant trois ans, puis s'inscrire dans une école anglaise publique ou privée subventionnée, chose qui leur était auparavant interdite. À peine quelques jours après l'adoption, sous le bâillon de la loi 115, le MELS recevait les premières demandes d'admissibilité. Sur les 182 demandes reçues entre le 22 octobre 2010 et le 9 janvier 2012, 137 ont donc été acceptées, 38 ont été refusées et sept dossiers ont été jugés incomplets, selon les chiffres obtenus du MELS. Le ministère n'a pas précisé combien d'élèves francophones ou allophones se trouvent parmi les demandes acceptées." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec

Aucun commentaire: