mercredi 15 février 2012

Les enfants gâtés ?

"(...) La qualité de l'enseignement a un prix, soit. Mais si on considère que l'éducation est réellement un droit et non un luxe, si on croit à l'égalité des chances, il est injuste de refiler la facture à des étudiants endettés qui peinent de plus en plus à joindre les deux bouts. Il est injuste de hausser les droits de scolarité de 75%." Suite de la chronique de Rima Elkouri de La Presse et source de la photo.

Et dans un tout autre registre, Jean-Jacques Samson du Journal de Québec: "Et si le gouvernement Charest laissait sécher dehors les étudiants des universités et des cégeps qui se mettront en grève dans les prochains jours?"

"La ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, garde le cap sur la hausse des droits de scolarité et minimise l'ampleur du mouvement de grève. «À peine un peu plus de 2» des 475 000 étudiants et cégépiens désertent les salles de cours, a-t-elle affirmé hier." Suite de l'article de Tommy Chouinard de La Presse.

Aucun commentaire: