mercredi 29 février 2012

Les profs sont bons

"Monsieur Legault, Nous vous entendons dire un peu partout dans les médias que plusieurs enseignants vous supportent dans votre croisade pour l’éducation, eh bien, nous voulons dire haut et fort que nous, nous ne vous appuyons pas. La chasse aux mauvais enseignants est loin d’être le problème principal de l’école québécoise. Si vous passiez, ne serait-ce qu’une semaine entre les quatre murs d’une école primaire ou secondaire, vous vous en rendriez compte par vous-même. Et ce n’est pas en nous offrant un salaire plus élevé que vous ferez passer la pilule. Ce n’est pas un salaire plus élevé que nous voulons. Ce que nous voulons, c’est de l’aide pour nos élèves ayant des difficultés d’apprentissage et des difficultés de comportement - et encore faut-il que ces élèves soient diagnostiqués ! À cause du manque criant de professionnels, il faut des années avant qu’un diagnostic soit posé, ce qui est inadmissible ! - Nous voulons des ressources spécialisées, des orthopédagogues, des orthophonistes, des psychologues, des conseillers en orientation pour mieux aider nos élèves. Nous voulons avoir des dictionnaires récents, des romans, des grammaires et des guides de conjugaison pour nos classes. Nous voulons avoir moins d’élèves par groupe afin de favoriser les apprentissages et les évaluations pour l’ensemble de nos élèves ainsi que pour renforcer les liens avec ces derniers, surtout au primaire." Suite de la lettre d'opinion publiée par de nombreux enseignants et parue dans Le Reflet.

2 commentaires:

François Lemay a dit…

L'article n'est plus disponible, mais m'intéresse grandement. Si vous en aviez une copie, ce serait apprécié.

Aussi, je pense que Legault aime les profs, au point de les augmenter de 20%. Mais aime moins le 5% de bois mort aussi dénoncé par Parent de la CSQ.

Au plaisir!

Jean Bernatchez a dit…

La lettre a en effet été enlevée du site du journal 24 heures après sa parution, et elle n'est pas disponible ailleurs (actuellement).