jeudi 2 février 2012

L'homme en colère

Personne n'est insensible à la tragédie personnelle qu'a vécue Pierre-Hugues Boismenu. Cependant, cela ne justifie en rien ses déclarations. Hier, il a soutenu "qu'à son avis, chaque personne condamnée pour meurtre au Canada devrait se faire installer une corde dans sa cellule pour lui donner la possibilité de se suicider". Le parti conservateur  instrumentalise la colère perpétuelle de cet homme en en faisant le héraut québécois de sa politique réactionnaire sur la criminalité. Un héraut non élu et grassement payé avec nos taxes, rappelons-le. Certains avocats estiment qu'il pourrait être poursuivi en vertu de l'article 241 du Code criminel qui stipule qu'est passible de prison quiconque «conseille à une personne de se donner la mort» ou «aide ou encourage quelqu'un à se donner la mort, que le suicide s'ensuive ou non». On ne lui souhaite pas la prison, mais plutôt un procès qui mettrait en lumière l'absurdité de son raisonnement et des politiques conservatrices sur la question. Source de la nouvelle et de la photo parues dans Le Devoir.

Aucun commentaire: