samedi 11 février 2012

Pour l'anglais intensif

"Opposées à l'implantation de l'anglais intensif en 6e année, les fédérations d'enseignants ont quitté la table de travail, cette semaine. Main dans la main avec le PQ, elles ont demandé le retrait de cette mesure qu'elles jugent «improvisée» et «unilatérale». Pourtant, s'il y un programme scolaire qui a été étudié au Québec, s'il y en a un qui a été abondamment testé sur le terrain et qui a fait ses preuves, c'est bien l'apprentissage intensif d'une langue seconde à la fin du primaire!" Suite de l'éditorial de François Cardinal de La Presse.

Aucun commentaire: