mercredi 1 février 2012

Sage à la maternelle, brillant en quatrième année !

"C'est dans de petits gestes qu'on observe des attitudes prédisposant à la réussite scolaire. L'enfant en maternelle qui écoute les consignes, se concentre sur les exercices demandés – même ceux qui ne lui plaisent pas d'emblée – et respecte l'autorité aura de meilleures notes en quatrième année du primaire que celui qui désobéit, défie l'éducatrice et ne termine pas ses exercices. Tel est le constat auquel est parvenue Caroline Fitzpatrick au terme d'une étude sur plusieurs centaines d'enfants suivis entre la maternelle et le deuxième cycle du primaire. «Les indicateurs de réussite sont assez clairs; l'enfant d'âge préscolaire qui coopère avec les autres et qui manifeste des signes d'engagement personnel dans ses actions à la maternelle a de bien meilleurs résultats à l'école dans des matières comme les mathématiques et le français», dit l'auteure de la première thèse de doctorat de l'École de psychoéducation, soutenue avec succès au début de l'année. Si cette unité de la Faculté des arts et des sciences est engagée depuis longtemps dans les études aux cycles supérieurs, elle n'offre un programme d'études de troisième cycle que depuis 2006. Sous la direction de la professeure Linda Pagani, la thèse de Mme Fitzpatrick marque donc l'histoire." Suite de l'article de Mathieu-Robert Sauvé de UdeMNouvelles et source de la photo (via @JacquesTondreau).

Aucun commentaire: