samedi 11 février 2012

Scolaires jumelées aux municipales : c'est mal engagé !

"Les commissions scolaires butent sur le refus catégorique des municipalités dans leur intention de tenir des élections simultanées en novembre 2013. Aux prises avec des taux de participation anémiques (8 % en moyenne) à leurs élections, les commissions scolaires souhaitent s'arrimer aux municipalités, dont l'échéance électorale est le premier dimanche de novembre 2013, pour obtenir une plus grande légitimité démocratique pour les commissaires. «On ne veut pas servir de paravent à un problème de participation électorale des commissions scolaires», oppose Bernard Généreux, président de la Fédération québécoise des municipalités. Au ministère des Affaires municipales, le sujet n'est même pas à l'étude, convient le ministre Laurent Lessard. «C'est dans l'air, mais on n'a pas abordé la question récemment.» Pour sa part, la ministre de l'Éducation Line Beauchamp poursuit sa réflexion. «Il y a plusieurs acteurs: les commissions scolaires francophones, anglophones, les municipalités. Certains acteurs sont campés sur leurs positions. Il faut avoir un consensus et le fruit n'est pas mûr», a exposé l'attachée de presse de la ministre, Hélène Sauvageau." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

Aucun commentaire: