samedi 10 mars 2012

L’université fout le camp, Humboldt

"S’il y a quelque chose de troublant dans la transformation de l’université à laquelle nous assistons en ce moment, c’est bien la rapidité avec laquelle elle s’effectue, d’une part, et, d’autre part, le consentement  à ces changements de l’intérieur même de l’université, où tant de gens, dans un renoncement aux idéaux idée de pensée  et de distance critiques que l’université devrait incarner, sautent à pieds joints sur le train de sa mutation en appendice des chambres de commerce. Dernier item à verser à ce dossier: l’empressement des université à se mettre au service du Plan Nord, que rapporte ce matin Le Devoir, sous la signature de Lisa-Marie Gervais. Le texte vaut le détour, même s’il enrage et donne envie de chialer. À lire avec cette autre récente nouvelle de la même journaliste concernant cette fois, à l’Université Laval,  le financement d'une cinquantaine de postes de professeurs au moyen de fonds privés, par l’entremise du programme de Chaire de leadership en enseignement (CLE). Professeur 3M de philosophie de l’Éducation n’est pas exactement ce que j’avais l’intention d’accomplir dans ma vie universitaire…" Suite du billet de Normand Baillargeon paru dans Voir. Source de l'image de Von Humboldt.

Aucun commentaire: