vendredi 29 juin 2012

Anglais intensif à l'école: un casse-tête en milieu rural

"Alors que l'offre de l'anglais intensif s'élargit tranquillement dans les écoles sherbrookoises, son implantation élargie crée tout un casse-tête à la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC), où la réalité du milieu est tout autre. La prochaine année scolaire s'annonce chargée pour l'organisation, qui devra se pencher sur plusieurs questions afin de répondre aux exigences de Québec. Le premier ministre Jean Charest a annoncé, à l'hiver 2011, l'implantation de l'anglais intensif pour tous les élèves de sixième année au cours des cinq prochaines années. Comme ailleurs dans la province, plusieurs écoles de la région offraient déjà l'anglais intensif à une clientèle sélectionnée. Or, l'offre pour tous les élèves de sixième année soulève beaucoup d'interrogations. Le projet amène aussi beaucoup de questionnements dans les milieux ruraux, où l'on retrouve souvent des classes à plus d'un niveau, double ou triple." Article complet d'Isabelle Pion  dans la version papier de La Tribune.

Aucun commentaire: