samedi 23 juin 2012

Placide Gaboury

"Auteur de plus d'une soixantaine de livres et conférencier prolifique, Placide Gaboury a poursuivi sa mission «d'éducation de l'âme» jusqu'à ses derniers instants. C'est avec son plus récent manuscrit en main qu'il s'est rendu au Centre hospitalier de Trois-Rivières, en ambulance, il y a environ un mois. «À l'hôpital, on lui a annoncé qu'il avait un cancer des reins et qu'il lui restait seulement quelques semaines à vivre. Pour lui, ce n'était pas grave, il n'avait pas peur de mourir. La mauvaise nouvelle, disait-il, c'était que l'hôpital avait égaré son manuscrit», raconte Jean-Sylvain Pelletier, un ami de longue date. Le document a finalement été retrouvé deux jours plus tard et il y a travaillé jusqu'à la toute fin. «Il a refusé qu'on lui administre de la morphine pour être en mesure de le compléter», note Colette Chabot, une amie qui s'échine à déchiffrer ce document rédigé à la main afin qu'il soit publié. L'appel de l'innocence devrait être lancé l'an prochain. Cet ultime livre de l'auteur qui s'est éteint dimanche porte sur le fait que l'on «vit préoccupé par le visible, mais enraciné dans l'invisible»." Suite de l'article de Nathalie Côté paru dans La Presse et source de la photo.

Aucun commentaire: