vendredi 31 août 2012

Commissions scolaires : inutile débat de structures de la CAQ

"En tant que président de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe et Maskoutain engagé dans la valorisation de l’école publique depuis plus de vingt ans, je ne peux demeurer insensible aux propositions de la Coalition avenir Québec (CAQ) prônant une nouvelle refonte du système scolaire québécois, dont l’abolition des commissions scolaires et des conseils de commissaires. Les solutions mises sur la table ne favoriseront certainement pas davantage la réussite des élèves, elles ne réduiront en rien la bureaucratie et les économies escomptées ne seront pas au rendez-vous. Monsieur Legault, en transformant les soixante commissions scolaires francophones en trente centres de services régionaux, vous éloignez le pouvoir décisionnel du citoyen et dépouillez les commissions scolaires d’une mission fondamentale : assurer, en fonction des inégalités socioéconomiques, une équité de ressources entre les établissements d’enseignement tant en milieu rural qu’urbain. Selon vous, l’abolition des commissions scolaires entraînera des économies d’au moins 300 millions. La dernière restructuration liée à la fusion des commissions scolaires en 1998 devait, selon le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, générer des économies de 100 millions. Au contraire, des coûts additionnels de près de 80 millions ont dû être assumés. Le gouvernement a alors accordé aux commissions scolaires un ajustement de 40 millions pour compenser en partie les coûts liés à la restructuration. Le ministre de l’Éducation, à ce moment, n’était nul autre que vous, Monsieur Legault!" Suite de la lettre d'opinion de Richard Flibotte parue dans Le Devoir.

Aucun commentaire: