jeudi 13 septembre 2012

Anglais intensif au primaire : la FCPQ s'inquiète

"Avec l'élection du Parti québécois, voilà que la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) s'inquiète de l'avenir du programme d'enseignement intensif de l'anglais au primaire.  «Le gouvernement ne peut pas aller à l’encontre de la volonté des parents. Nous, on reste vigilants», a réagi, mardi, Gaston Rioux, président de la FCPQ. Le texte parle d'ailleurs d'une volonté exprimée par 87% des membres de la FCPQ, ce qui est rigoureusement faux (...)." Suite du billet du professeur masqué.

Aucun commentaire: