samedi 29 septembre 2012

La francisation des enfants de la guerre

"Des milliers d'élèves arrivent dans les écoles du Québec sans connaître un seul mot de français. Quelques semaines plus tard, ils ont lié des amitiés et parviennent à communiquer dans la langue de Molière. Incursion dans les classes de francisation dans le cadre de la quatrième Semaine pour l'école publique, organisée par la Fédération autonome de l'enseignement." Suite de l'article de Pascale Breton de La Presse.

"Les lettres de l'alphabet et des étiquettes de mots affichées sur les murs égaient la classe. À leur pupitre, les élèves nomment des morceaux de vêtements qu'ils collent ensuite sur une feuille pour habiller un personnage. Une classe de débutants comme une autre. Sauf qu'ici, ce sont des adultes de l'Amérique du Sud, de l'Afrique ou du Moyen-Orient qui reviennent sur les bancs d'école pour apprendre le français. Yudy Herrera est arrivée de Colombie il y a six ans. Son mari a trouvé un emploi. Ses deux plus vieux vont à l'école, son plus jeune est à la garderie. Elle peut maintenant se consacrer à apprendre le français." Suite de l'article de Pascale Breton de La Presse.

Aucun commentaire: