mercredi 5 septembre 2012

Légendes pédagogiques et neuromythes

"J’ai proposé d’appeler légendes pédagogiques des croyances relatives à l’enseignement qui n’ont guère voire aucune base rationnelle ou empirique, mais qui fleurissent néanmoins en éducation, notamment parce qu’elles sont rassurantes, qu’elle confortent des positions très répandues dans ce milieu et qu’elles en embrassent les valeurs. Ce sont, en somme, les légendes urbaines de la pédagogie. Pour les combattre, nous disposons essentiellement de trois armes : le bons sens; l’analyse conceptuelle; les résultats crédibles de la recherche scientifique. Le bon sens peut parfois, à lui seul, nous indiquer que certaines affirmations ou recommandations ne sont pas crédibles parce qu’elle sont aberrantes. L’analyse conceptuelle nous dévoile souvent que derrière des affirmations séduisantes (comme : il faut apprendre en découvrant) se cachent de profondes obscurités qui, une fois levées, enlèvent simultanément bien de la substance et bien de la crédibilité à une proposition (on demandera pour les dévoiler: que faut-il entendre exactement par « découvrir»?). La science invoquée, enfin, peut, à l’examen, s’avérer inexistante, ou fragile ou donner appui à autre chose que ce que l’on prétendait." Suite du billet de Normand Baillargeon de Voir.

Aucun commentaire: