samedi 22 septembre 2012

Les DESS ont la cote

"De la météorologie à la musique de film, en passant par l’écologie internationale, les microprogrammes et les diplômes d’études supérieures spécialisées (DESS) sortent des sentiers battus. Pour que votre carrière prenne aussi une nouvelle tangente!  «Les départs à la retraite laissent des postes élevés à combler. Ça prend une réflexion plus profonde pour assumer ces responsabilités », selon Guy Mineau. Pour le directeur général de la formation continue de l’Université Laval, c’est ce qui explique la popularité croissante des microprogrammes de 2e cycle et des DESS. En 1990, les universités québécoises n’offraient qu’une centaine de microprogrammes et de diplômes courts de 2e cycle. En 2007, 14 000 étudiants fréquentaient plus de 300 programmes. C’est le tiers de l’effectif étudiant au 2e cycle! C’est en sciences de l’administration que ces formations sont les plus prisées: le tiers des programmes sont dans cette discipline. Suivent les sciences humaines (19 %), les sciences de la santé (15 %), les sciences appliquées (13 %) et les sciences de l’éducation (12 %), selon un rapport du Conseil supérieur de l’éducation publié en 2010." Suite de l'article d'Amélie Daoust-Boisvert de La Presse.

Aucun commentaire: