dimanche 30 septembre 2012

Les TIC dans les salles de classe

"Depuis quelques années, l’utilisation des TIC dans les salles de classe est de plus en plus répandue. Ces nouveaux outils technologiques viennent influencer la gestion scolaire et les directeurs d’établissement doivent orienter et soutenir le personnel de leur institution dans l’appropriation de ces nouveaux moyens pédagogiques. Tout d’abord, une étude démontre que «plus les chefs d’établissement scolaire s’adonnent à une utilisation pédagogique et technologique des TIC, plus il leur semble facile d’utiliser les méthodes pédagogiques renouvelées avec les TIC et plus ils sont à l’aise de soutenir les enseignants dans l’intégration des TIC à l’école.» La formation des chefs d’établissement scolaire apparaît donc comme un passage obligé pour une intégration réussie des TIC à l’école. De plus, selon Galagan (1999), seulement 20% des enseignants américains se sentent suffisamment à l’aise avec les technologies de l’information pour s’en servir en classe. Malgré leur intérêt, les enseignants hésitent à utiliser les TIC dans le cadre de leur travail parce qu’ils ne peuvent facilement s’approprier les nouveautés pédagogiques et technologiques tout en continuant à assurer l’ensemble de leurs fonctions. Ils doivent donc apprendre à intégrer les TIC dans une perspective pédagogique et c’est à ce moment que le directeur d’établissement se doit d’intervenir. Larner et Timberlake (1995) identifient six variables déterminantes dans l’utilisation des TIC par les enseignants sur lesquelles la direction d’école peut agir: la connaissance, l’anxiété, l’attitude personnelle, l’attitude professionnelle, le soutien et les ressources disponibles à l’école. Ainsi, afin d’acquérir le sentiment de confiance requis, les enseignants doivent être soutenus tout au long du complexe processus d’intégration des TIC, car confronté à un problème inédit dans l’utilisation d’une nouvelle technologie, un enseignant qui doute de ses habiletés cessera d’utiliser la technologie en question. L’appui offert par les administrateurs clés au niveau de la commission scolaire et de l’école constitue un des facteurs de succès les plus significatifs. Ainsi, le succès de l’implantation d’une innovation en milieu scolaire reposerait, entre autres, sur la capacité des chefs d’établissement à mettre en place certaines conditions pour appuyer les enseignants. Le processus d’intégration des TIC doit donc s’inscrire dans un contexte à la fois organisationnel, structurel et culturel. L’introduction des TIC dans des milieux scolaires non préparés a bien peu d’effets, tant sur les pratiques pédagogiques des enseignants que sur les résultats scolaires. À ce sujet, des recherches soulignent le rôle important des chefs d’établissement scolaire dans la préparation adéquate de l’école, tant au point de vue des ressources matérielles que sur le plan des ressources humaines. En ce sens, le leadership de la direction est un des facteurs les plus importants qui affecte l’utilisation des technologies informatiques à l’école." Commentaire de Magicien2012 sur Gestion et gouvernance scolaires.

1 commentaire:

Mam'Enseignante a dit…

Dans la revue l'Actualité, il y a un article sur l'intégration des cellulaires et iTouch en classe