lundi 10 septembre 2012

Payer les élèves pour travailler à l’école

"En 2009, cherchant à lutter contre l’absentéisme scolaire, Martin Hirsch, alors Haut-commissaire à la Jeunesse, décida d’expérimenter un dispositif d’incitation –baptisé «bourse aux projets de classe»– impliquant trois lycées professionnels de l’Académie de Créteil: chacune des classes de ces établissements se voyait octroyer une somme de 2000 euros en début d’année scolaire qui était susceptible d’atteindre 10,000 euros en fin d’année si les élèves faisaient montre, tout au long de l’année, d’assiduité et de civisme. La somme devait ensuite être utilisée pour le financement d’un projet éducatif bénéficiant à l’ensemble de la classe (voyage scolaire, achat de matériel informatique, culturel ou sportif, création d’association, etc.). L’incitation mise en place était donc tout à la fois collective et non monétaire –puisque la «cagnotte» constituée en fin d’année ne pouvait être distribuée telle quelle mais devait nécessairement servir à financer un projet déterminé." Suite de l'article de Baptiste Marsollat de Slate.fr.

Aucun commentaire: