mardi 18 septembre 2012

Un cours sur le «printemps québécois» à l'Université Laval

"La hache de guerre des associations étudiantes à peine enterrée, un cours de sociologie à l'Université Laval offert cet automne se penche sur le «printemps québécois» et les motifs qui ont mené à cette large contestation sociale qui a secoué la province pendant plusieurs mois. Ce cours optionnel, intitulé Question de sociologie II: le printemps québécois, donné par le professeur en sociologie Olivier Clain, est offert à tous les étudiants de premier cycle de l'Université Laval. L'expert analysera avec ses étudiants comment le conflit, qui portait au départ sur un enjeu «traditionnel» dans l'histoire des luttes étudiantes au Québec, a déclenché un tel mouvement social. Il verra également comment la crise étudiante a «transformé la réalité collective dans la province». M. Clain s'interroge également sur la manière dont s'est «construite» l'idée, devenue selon lui un lieu commun, que les universités québécoises souffraient de sous-financement chronique. Dans la foulée, dit-il, «le manque à gagner» rapporté par la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) est devenu la «juste part» que les étudiants devaient payer." Suite de l'article de Annie Mathieu du Soleil. Source de la photo.

Aucun commentaire: