mercredi 17 octobre 2012

Écoles privées: Marois tempère les ardeurs de Malavoy

"Pauline Marois assure que son gouvernement n'a pas l'intention « à ce moment-ci » de couper les subventions des écoles privées qui refusent de cesser la sélection de leurs élèves. Cette mesure n'est qu'une « hypothèse » parmi d'autres. Et du reste, « l'essentiel » de la position du Parti québécois, « c'est que les écoles privées puissent accueillir plus d'enfants en difficulté », a fait savoir la première ministre en conférence de presse à Paris mercredi." Suite de l'article de Tommy Chouinard de La Presse.

Aucun commentaire: