mardi 16 octobre 2012

Éducation : pour que passe le printemps…

"Commission parlementaire, groupes de travail, états généraux, forums et sommets… La question du financement des universités a été scrutée d’innombrables fois au sein d’une panoplie de processus de consultation. Sitôt en poste, le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, s’est attelé à l’organisation d’un autre sommet sur la question. En quoi la formule passera cette fois le test là où d’autres n’ont pas réussi?  Du printemps, il faut tirer des leçons. La crise sociale induite par la hausse des droits de scolarité a été la démonstration la plus éloquente et la plus virulente de l’ampleur de la division de la société québécoise sur le sujet. Personne n’aura donc été surpris d’apprendre que le principal mandat confié au nouveau ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, est de tenir un sommet sur le financement des universités dans les 100 premiers jours du gouvernement." Suite de l'article de Lisa-Marie Gervais du Devoir.

Aucun commentaire: