mercredi 17 octobre 2012

Empêcher le krach des compétences

"Le monde n’a jamais été aussi jeune - la moitié de la population de la planète a moins de 25 ans - et pourtant, les jeunes manquent des compétences minimales qui leur permettraient d’exploiter les occasions que le monde peut leur offrir. Il y a aujourd’hui dans le monde 250 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire qui ne savent ni lire, ni écrire, ni compter. C’est plus que toute la population du Brésil. Une génération perdue grandit sous nos yeux. Environ 71 millions d’adolescents quittent l’école secondaire sans la moindre qualification. Pour enrayer ce fléau, nous devons les ramener, tous, sur les bancs de l’école et surtout nous assurer qu’ils acquièrent les compétences de base. Il nous faut faire la révolution de l’éducation de qualité, comme condition d’accès pour tous ces jeunes à un emploi décent, à une vie décente. Si nous échouons, il n’y aura ni stabilité, ni paix durable, ni développement humain possible." Suite de la lettre d'opinion d'Irina Bokava, directrice générale de l'UNESCO, parue dans Le Devoir.

Aucun commentaire: