mardi 23 octobre 2012

L'anglais à l'école

"Sur l'enseignement de l'anglais comme langue seconde, la ministre Malavoy n'a pas entièrement tort. Vrai, il faut y aller prudemment avant d'imposer à la largeur du territoire l'apprentissage de l'anglais dès la première année, trop d'enfants francophones maîtrisant mal leur langue maternelle. L'anglais est enseigné dès la première année dans plusieurs pays européens, dont l'Italie, l'Autriche, la Norvège ou la Finlande. En France, alarmé par le faible taux de bilinguisme de la population, le ministre de l'Éducation proposait l'an dernier d'initier les petits de la maternelle dès l'âge de 3 ans. Hélas, pour les raisons que l'on sait, au Québec francophone, la langue maternelle est beaucoup plus fragile que dans la plupart des pays auxquels on peut se comparer. Prudence, donc..." Suite de la chronique de Lysiane Gagnon de La Presse.

Aucun commentaire: