jeudi 18 octobre 2012

Les libéraux pressent le gouvernement de compenser les universités

"Malgré la confiance affichée par les dirigeants des universités, les libéraux ont pressé le gouvernement, mercredi, de compenser leurs établissements pour l'annulation de la hausse des droits de scolarité. Le porte-parole en matière d'enseignement supérieur, le député Gerry Sklavounos, a estimé que la décision de la première ministre Pauline Marois prive les universités de 40 millions $ pour l'exercice 2012-13. «Ils n'ont pas vu la couleur de l'argent effectivement, et c'est inquiétant parce que là, ça presse, la session a commencé», a-t-il dit lors d'un point de presse." Suite de l'article de Alexandre Robillard de La Presse.

Aucun commentaire: