jeudi 18 octobre 2012

Marie Malavoy, les écoles privées et le mur de Berlin

"Dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, quelques millions d’Allemands de l’Est ont quitté leur pays à la recherche d’une vie meilleure. La façon la plus facile d’y arriver était de se rendre dans la partie Ouest de Berlin, contrôlée par les armées alliées, mais située au cœur de l’Allemagne communiste. De Berlin Ouest, on pouvait ensuite se rendre ailleurs en Allemagne ou en Europe. Éventuellement, le gouvernement de la République « démocratique » allemande en a eu assez. Ça faisait désordre, ces déserteurs qui quittaient leur monde idéal pour aller joindre les rangs de la décadence occidentale. Les dirigeants est-allemands auraient pu se remettre en cause et faire en sorte que leurs concitoyens soient un peu plus enthousiastes à l’idée de demeurer de leur côté de la frontière. Ils ont préféré construire un mur autour de Berlin Ouest pour empêcher les gens d’y entrer. C’est un peu la même solution que la ministre de l’Éducation, Marie Malavoy semble vouloir appliquer aux écoles privées." Suite de la chronique de Patrick Déry de Métro Montréal.

Aucun commentaire: