mardi 16 octobre 2012

Québec songe à obliger le privé à accueillir des élèves en difficulté

"Le gouvernement du PQ envisage d'obliger les écoles privées qui touchent du financement public à abandonner les examens d'admission pour accueillir aussi des élèves en difficulté d'apprentissage. Le privé est prêt à discuter, mais se défend de ne pas collaborer. En entrevue à Radio-Canada, la ministre de l'Éducation a rappelé la position adoptée par le PQ en congrès selon laquelle il n'est pas normal que ces écoles se réservent le droit de n'accueillir que les élèves les plus forts alors que le réseau public doit supporter presque seul tous les élèves en difficulté." Suite de la nouvelle de Radio-Canada.

"Les écoles privées se retrouvent sur la défensive à la suite des déclarations de la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, qui a jeté un pavé dans la mare en les menaçant de retirer leur financement. En entrevue à La Presse jeudi, la nouvelle ministre a affirmé qu'une «petite révolution» se prépare dans les écoles privées. Si l'on se fie au souhait de Mme Malavoy, les écoles privées devront cesser de sélectionner leurs élèves si elles veulent continuer de recevoir du financement de Québec. L'État verse actuellement 60% du budget des deux tiers des écoles privées." Suite de l'article de Pascale Breton de La Presse.

Aucun commentaire: