vendredi 16 novembre 2012

Avec la classe à l'envers, l'école garde les pieds sur terre

"C'est l'histoire d'une trouvaille. En 2004, Jonathan Bergmann et Aaron Sams, deux enseignants de sciences, débarquent à Woodland Park High School. Dans ce lycée du Colorado, les deux nouveaux se trouvent vite démunis face à l'absentéisme des élèves. "Dans ces zones rurales, ils passaient un temps fou en transport et couraient toujours après un cours raté." Agaçant pour les deux enseignants. Aaron Sams tombe un jour par hasard sur un logiciel capable d'enregistrer un document Powerpoint, de plaquer dessus une voix off, des annotations et de transformer le tout en un produit vidéo. "On était au début de YouTube et on s'est dit qu'on tenait notre solution pour répondre à l'absentéisme", explique-t-il. En lançant la formule, les deux enseignants ne mesuraient pourtant pas la petite révolution qu'ils étaient en train de mener. Le fait que les jeunes visionnent le cours et intègrent la théorie avant la leçon libère le cours pour un temps d'échange, avec un enseignant disponible. Au fil du temps, leurs classes changent parce qu'une vraie interaction s'installe entre les profs et les élèves. Mais aussi entre les élèves, qui sont devenus une vraie petite communauté d'apprentissage." Suite de l'article de

Aucun commentaire: