mardi 27 novembre 2012

Épée de Damoclès sur les propriétaires

"Les propriétaires fonciers risquent de faire les frais des coupures de 150 M$ que le gouvernement Marois a annoncé hier dans le financement des commissions scolaires. Plusieurs d'entre elles n'auront pas le choix d'hausser les taxes scolaires pour équilibrer leur bilan. En fait, une trentaine de commissions scolaires, sur les 69 de la province, auront la possibilité d'hausser leurs revenus de taxes parce qu'elles facturent moins que le plafond imposé par Québec. «Avec de telles compressions, nous sommes rendu à 500 M$ en trois ans, les contribuables risquent de se retrouver avec la facture», a exprimé Josée Bouchard, présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec. La dirigeante a indiqué à Argent que sans hausse de taxe, des commissions scolaires n'auront pas le choix de couper des services administratifs. Le personnel en charge de l'entretien du parc informatique ou de l'aide aux élèves en difficulté pourrait être ciblé" Suite de l'article de Carl Renaud de Argent.

Aucun commentaire: