vendredi 30 novembre 2012

Intimidation : la commission scolaire suspend un élève et ajoute des caméras

"La Commission scolaire de la Capitale a annoncé hier qu’elle avait finalement suspendu un élève en lien avec les cas d’intimidation publiés ces derniers jours. La commission scolaire a réagi par voie de communiqué aux pressions qu’elle a subies à la suite de la publication des articles. Un élève est maintenant suspendu pour une période indéterminée. L’école a également décidé d’équiper les autobus servant au transport de certains élèves de l’école de la Mosaïque de caméras de surveillance. Cette technique pourrait dissuader certains jeunes de l’école de commettre des gestes d’intimidation. La commission scolaire ajoute, par ailleurs, qu'elle «entend, à la lumière de ce dossier, faire un examen de ses processus internes afin d'apporter, au besoin, les corrections nécessaires». Selon Benoît Racette, père de Kevin, un jeune victime d’intimidation à l’école de la Mosaïque, les caméras sont une bonne solution, mais il craint que les gestes continuent à l’abri des objectifs. «Les jeunes vont peut-être savoir qu’il y a une caméra et le problème va se déplacer, ça va simplement changer de secteur, a-t-il affirmé. Mais, à court terme, peut-être y aura-t-il un impact, mais ça va prendre du monde qui surveille plus.»" Suite de l'article de Danny Gauthier du Journal de Québec.

Aucun commentaire: