jeudi 22 novembre 2012

Variation du taux de taxation : surprise dans les commissions scolaires

"La volonté du gouvernement Marois de permettre aux commissions scolaires de taxer davantage les riches et moins les pauvres est accueillie avec beaucoup de scepticisme chez les élus scolaires, qui n'ont jamais réclamé une telle mesure. Présentement, les commissions scolaires (CS) doivent imposer le même taux de taxation à tous leurs contribuables. Or mardi, la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, a affirmé au Journal de Québec qu'elle envisage de faire moduler ce taux à l'intérieur du même territoire desservi par une CS, selon la richesse des quartiers. Certains propriétaires pourraient être taxés davantage que d'autres, puisque les commissions scolaires couvrent des territoires où le niveau de richesse varie parfois considérablement d'un secteur à l'autre. «On veut donner plus de souplesse aux commissions scolaires et les responsabiliser dans l'utilisation des fonds qu'ils ont», explique Mathieu Le Blanc, attaché de presse de la ministre Malavoy. Une mesure législative pourrait être déposée l'an prochain. Dans les rangs des commissions scolaires, la surprise est totale." Suite de l'article de Daphnée Dion-Viens du Soleil.

Aucun commentaire: