mardi 13 novembre 2012

Pygmalion en classe

"(...) Bien des discussions et bien des débats entourent depuis lors cette idée d’effet Pygmalion. On a chaudement discuté de la validité méthodologique de cette recherche et des nombreuses autres menées depuis; on a aussi âprement disputé de la réalité du phénomène et de son ampleur. Dans L’équation du nénuphar, Albert Jacquard en tire quant à lui la conclusion suivante, qui mérite d’être méditée par tout enseignant: «L’attente des enseignants est un élément essentiel de l’attitude de l’élève. S’il sent une confiance, il l’intériorise, retrouve espoir en ses propres possibilités et fait les efforts lui permettant de progresser. Plus il est âgé, plus il constate que l’opinion des enseignants sur lui est figée et se sent enfermé dans le carcan des échecs antérieurs inscrits dans son carnet scolaire." Suite du billet de Normand Baillargeon de Voir. Source de l'image.

Aucun commentaire: