mercredi 28 novembre 2012

Tableau interactif : pensée magique et inexactitudes

"Le 24 novembre dernier, La Presse publiait la lettre d’une enseignante, Marie-Ève Archambault, consternée par la suspension par le gouvernement Marois du programme d’achat de tableaux interactifs dans les écoles. Cette dernière défend ce programme d’une façon qui illustre bien la pauvre qualité des arguments de certains de ceux qui se disent en faveur de cet outil technologique. Tout d’abord, contrairement à ce qu’affirme cette enseignante, qui se base surtout sur son expérience personnelle, il n’existe aucune étude indépendante exhaustive qui conclut aux effets positifs de l’utilisation des tableaux interactifs sur la réussite scolaire (ici)." Suite du billet du professeur masqué.

Aucun commentaire: