vendredi 23 novembre 2012

Taxes scolaires : les banlieusards vont y goûter

"La hausse des taxes scolaires sera salée pour certains des contribuables de la couronne Nord et de la Rive-Sud à la suite du budget déposé hier par le gouvernement du Parti québécois. Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, a annoncé son intention de recentrer le programme de subvention de péréquation en éliminant graduellement d'ici trois ans l'aide additionnelle qui est versée aux commissions scolaires depuis 2006. Cette aide vise à limiter l'impact de la hausse des valeurs foncières sur le contribuable. Une série d'articles parus dans La Presse en février 2011 (disponibles en cliquant ici et ici) démontrait les effets pervers du programme de péréquation. Ce sont les contribuables d'une vingtaine de commissions scolaires, situées surtout en banlieue de Montréal et Québec, qui ont profité de cette aide additionnelle depuis six ans. En conséquence, ce sont surtout eux qui pâtiront du recentrage du programme de péréquation. «La législation prévoira une élimination graduelle sur trois ans de la subvention de péréquation», est-il écrit dans les documents budgétaires." Suite de l'article de André Dubuc de La Presse.

Aucun commentaire: