samedi 15 décembre 2012

Incitation à la consommation dans une école

"La Commission scolaire de la Jonquière mène une enquête à la suite de la plainte d’un parent estimant que la visite d’un personnage, le grand-père des lutins, dans une école primaire, constituait de la publicité déguisée et une incitation à la consommation. L'école primaire Sainte-Bernadette avait accueilli Régis Tremblay, qui personnifie le grand-père, comme conférencier pour présenter l’univers des lutins aux enfants, mais un parent a adressé une plainte à la commission à la suite de sa présentation. Le parent, qui a écouté le résumé de son enfant, a conclu que le conférencier avait déclaré que les lutins se trouvaient dans une quincaillerie de la région. Sa présentation aurait indirectement incité les parents à acheter à leur enfant un lutin, dont le prix oscille entre une quinzaine et une soixantaine de dollars." Suite d'un article de l'Agence QMI.

Aucun commentaire: