samedi 22 décembre 2012

Ritalin : prudence, disent les chercheurs

"Les médecins devraient éviter de prescrire des stimulants cognitifs à des personnes en santé, tels que ceux pour traiter les déficits d’attention, laisse entendre un article du Journal de l’Association médicale canadienne. Les médicaments comme le Ritalin et la Dexedrine sont régulièrement utilisés pour leurs effets de «renforcement» des fonctions cognitives afin d’améliorer la concentration et la mémoire. La coauteure de l’étude Cynthia Forlini, de l’Université McGill, soutient qu’il y a peu de preuves sur les effets positifs de ces médicaments sur les personnes en santé, tandis que les effets secondaires de leur consommation peuvent être néfastes." Suite de l'article de la presse canadienne paru dans Le Devoir.

Aucun commentaire: