mardi 15 janvier 2013

Caillou contre Passe-Partout

"Je suis de la génération Passe-Partout, mes garçons, de la génération Caillou. Vingt ans séparent les deux séries, dont le but avoué est de montrer aux enfants les rudiments de la vie. Juste 20 ans, et pourtant un fossé - que dis-je, un abysse - les sépare. Analyse comparée d'une mère biaisée. (...) J'ai trouvé. Caillou mène ses parents par le bout du nez, ce qui explique pourquoi les enfants adorent et pourquoi les parents détestent. Les parents de Caillou n'ont pas de nom, ils sont juste le papa et la maman. Ils sont au service de leur fils, qui fait la moue chaque fois que ça ne fait pas son affaire. Et jamais, au grand jamais, les parents ne montrent le moindre signe d'impatience." Suite de la chronique de Mylène Moisan du Soleil et source de la photo.

Aucun commentaire: