lundi 21 janvier 2013

Complot pour meurtre dans une école : un plan «réfléchi»

"Les trois élèves de l'école secondaire Le Sommet accusés, jeudi, de complot pour meurtre contre les élèves et le personnel de leur établissement avait élaboré non pas un, mais trois plans pour réussir leur funeste projet. Les trois élèves de l'école secondaire Le Sommet accusés, jeudi, de complot pour meurtre contre les élèves et le personnel de leur établissement avaient élaboré non pas un, mais trois plans pour réussir leur funeste projet. «C'était réfléchi. C'était pensé», confirme, visiblement désolé, le directeur de l'école, Yves Savard. Celui-ci a déjà géré des cas de menaces proférées par des élèves sur Facebook. Mais la conversation électronique dont il a pris connaissance cette semaine dépassait de loin tout ce qu'il avait lu jusqu'à présent. Des étudiants ont avisé mercredi un membre du personnel de l'école quand ils ont vu, la veille, les menaces sur le réseau social. Après avoir été lui-même mis au courant, M. Savard a alerté la policière d'école. Devant le sérieux de l'affaire, les trois élèves, une fille de 16 ans et deux garçons de 14 et 15 ans, ont été rencontrés par la direction. Des policiers sont ensuite venus les cueillir. «C'était un plan assez détaillé. Ils faisaient référence à l'utilisation d'armes et même d'une bombe», précise M. Savard qui, sans être nommé, était du nombre des personnes visées en sa qualité de directeur." Suite de l'article de Jean-François Néron du Soleil.

Aucun commentaire: