mardi 22 janvier 2013

Il ne faut pas lâcher

"Chaque enfant est unique. Chacun a sa personnalité, ses talents et ses intérêts particuliers. Chacun possède un potentiel qui ne demande qu'à se révéler, aussi singulier soit-il. La réalisation de ce potentiel est un gage d'avenir pour lui et pour toute la société. Or, force nous est de constater que les enfants n'ont pas tous les mêmes chances. Les données à ce sujet sont révélatrices. La réussite éducative est intimement liée aux conditions de vie des enfants. À preuve: selon le Rapport sur l'état de santé de la population du Québec (2007), les enfants de milieux défavorisés sont de trois à quatre fois plus nombreux à accuser des retards scolaires au primaire et au secondaire, deux fois plus nombreux à éprouver des problèmes d'apprentissage et trois fois plus nombreux à présenter des troubles graves de comportement au secondaire. Ils sont également moins nombreux à obtenir leur diplôme d'études secondaires. À la lumière de ces données, le décrochage scolaire n'est pas une fatalité déterminée à la naissance, ni le fait d'une absence de talents, comme le laisse entendre Stéphane Lévesque dans une lettre d'opinion publiée dans La Presse du 12 janvier. Aucun enfant n'est totalement démuni." Suite de la lettre d'opinion publiée dans La Presse par un collectif d'auteurs.

Aucun commentaire: