mardi 15 janvier 2013

La pertinence des cégeps: un débat obsolète

"Lors du débat à la candidature de la chefferie du Parti libéral du Québec, vous avez remis en question la pertinence des cégeps. Ce débat est obsolète. Le taux de diplomation universitaire dont vous faites mention n’a strictement rien à voir avec la pertinence des cégeps. Au contraire, selon l’étude de Pierre Fortin publiée en 2004 : le Québec occupe le premier rang au Canada en matière de diplomation postsecondaire avec un taux de 69 % alors que l’Ontario arrive au second rang à 61 %. Plus récemment, en 2011, des données de Statistique Canada révélaient que 44 % des jeunes âgés de 18 à 24 ans au Québec détenaient un diplôme postsecondaire, alors que la moyenne canadienne se situait à 31%. Devant le paradoxe du taux de décrochage des jeunes Québécois au niveau secondaire et la position enviable du Québec en matière d’obtention de diplômes au niveau postsecondaire, il faut y voir l’apport des cégeps. L’unicité de notre système d’éducation est donc un gain, surtout à une période où le Québec désire favoriser la réussite scolaire et anticipe une pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans plusieurs secteurs économiques." Suite de la lettre d'opinion de Jean Beauchesne de la Fédération des cégeps publiée dans Le Devoir.

Aucun commentaire: