mercredi 30 janvier 2013

Universités : là où est l'argent

"Est-ce que l’on s’enfonce ou est-ce que l’on avance dans le débat sur le financement des universités? François Legault expose un modèle qui mise sur l’excellence, celui du ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, vise l’accessibilité. Mais tous deux travaillent sur un fond de finances publiques exsangues. Vraiment? On nous pardonnera ce raccourci, mais il faut bien parfois prendre une société dans son ensemble… N’est-il pas révélateur des dérives du Québec affairiste que depuis des semaines se déroulent d’un côté les conférences préparatoires au Sommet sur l’enseignement supérieur, où l’on débat ferme parce que les universités manquent d’argent, alors que de l’autre se bousculent les révélations à la commission Charbonneau, où l’argent circule à flots? Cette toile de fond n’est pas anodine. Elle fait plutôt ressortir l’immense paradoxe auquel nous sommes arrivés. L’impôt, qui est l’outil que nos démocraties ont trouvé pour se donner les moyens de vivre en commun plutôt que selon la loi du plus fort, est maintenant perçu comme un écueil à éviter." Suite de l'éditorial de Josée Boileau du Devoir.

Aucun commentaire: