mardi 12 février 2013

Invitation aux déficits dans les universités

"Après avoir annoncé aux universités des compressions de 250 millions de dollars sur deux ans, Québec leur permet de faire des déficits et leur donne cinq ans pour les résorber. À deux semaines de la tenue du Sommet sur l’enseignement supérieur, le gouvernement Marois permet aux universités de déroger à certaines règles budgétaires auxquelles elles sont usuellement assujetties. Dans une note de service transmise aux recteurs, vendredi, la sous-ministre de l’Enseignement supérieur, Christyne Tremblay annonce d’importantes mesures d’«assouplissement» visant à permettre aux universités d’absorber les compressions budgétaires annoncées en décembre dernier. «À la suite des échanges avec l’ensemble des établissements universitaires, le ministre propose une série de mesures pour faciliter l’atteinte des cibles budgétaires fixées par le gouvernement», écrit la sous-ministre dans sa note de service, dont Le Journal de Québec a obtenu copie. Québec reconnaît d’abord que les compressions replongeront les universités dans l’encre rouge. Les déficits des 18 universités accumulés dans le passé s’élèvent déjà à 2,1 milliards $." Suite de l'article de Régys Caron du Journal de Québec.

Aucun commentaire: