jeudi 14 février 2013

Malavoy encourage une hausse des taxes scolaires

"La ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, encourage les commissions scolaires à hausser les taxes des contribuables pour atténuer l'effet des compressions qu'elle leur refile. Les commissions scolaires ont dénoncé mardi le «traitement de faveur» que Québec octroie aux universités, qui auront droit à des «mesures d'assouplissement» leur permettant de composer plus facilement avec un déficit causé par des compressions de 250 millions $ sur deux ans. Or les commissions scolaires doivent elles aussi jongler avec des coupes, qui représentent 200 millions $ pour la prochaine année scolaire, alors que près de la moitié d'entre elles sont déjà en déficit." Suite de l'article de Daphnée Dion-Viens du Soleil.

"Les commissions scolaires dénoncent haut et fort le « traitement de faveur » que le gouvernement Marois accorde aux universités concernant les déficits, alors qu'aucun assouplissement n'est permis de leur côté. «On est vraiment mécontent. C'est deux poids, deux mesures», lance Josée Bouchard, présidente de la Fédération des commissions scolaires. Mardi, le Journal de Québec rapportait que les universités auront droit à des « mesures d'assouplissement» qui leur permettront de composer plus facilement avec un déficit engendré par les compressions exigées pour les deux prochaines années." Suite de l'article de Daphnée Dion-Viens du Soleil.

Aucun commentaire: