jeudi 14 février 2013

Maternelle à 4 ans: une première rentrée dès septembre

"C'est de façon très progressive que le gouvernement Marois appliquera l'un de ses engagements électoraux, soit la mise en place de la maternelle pour les enfants de 4 ans dans les quartiers défavorisés. Une trentaine de projets devraient être lancés en septembre. La ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, doit en faire l'annonce au cours des prochains jours. Une seule classe par commission scolaire est prévue pour l'instant. On devra aussi fonctionner avec les locaux existants. En campagne électorale, Mme Marois avait indiqué que 20 millions seraient aiguillés vers ces nouveaux services." Suite de l'article de Denis Lessard de La Presse.

1 commentaire:

nat.laurie a dit…

Cet article me réjouit, car il vient confirmer le fait que la ministre veut prendre son temps avant d’implanter la maternelle 4 ans à temps plein de façon définitive. Prendre son temps n’a jamais tué personne et permet à ceux-ci de faire des changements en toute connaissance de cause. La ministre nous dit : « une classe par commission scolaire ». « Pourquoi pas » dis-je, de plus, il y a à peine un mois on nous annonçait que l’école choisit pour accueillir nos petits de 4 ans et bien que c’était la nôtre. J’ai annoncé cette nouvelle à tout le personnel de mon école et je peux vous dire que cette nouvelle fut accueillie avec enthousiasme. Cette implantation c’est nous qui la vivrons. On demandait à cette école d’avoir un environnement adéquat; c’est-à-dire un espace physique conforme pour recevoir ces petits, on ne devait pas construire un nouvel espace. J’ai une classe libre que dire de plus. Nous avons de la place et le personnel est prêt. La semaine passée, nous avons eu l’honneur de recevoir dans notre belle région madame Marie Malavoy et je peux vous dire que cette femme écoutait les enfants et elle semblait préoccupée par ce qu’ils avaient à dire. Elle venait annoncer de bonnes nouvelles pour nous en éducation. Si vous souhaitez les connaître, vous allez devoir suivre les journaux du coin. Préparons-nous et soyons prêts!
nat.laurie