dimanche 10 mars 2013

Anglais intensif au primaire : réactions pour et contre

"Le programme d’enseignement intensif de l’anglais au primaire, d’abord généralisé, maintenant optionnel, fait beaucoup réagir. Infobourg a reçu de nombreux communiqués sur le sujet de différentes associations. Nous les rassemblons ici en un seul endroit pour consultation." Suite du billet d'Infobourg.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Et moi je dis que l'anglais imposé en primaire est une grave erreur. Car des enfants de cet âge savent à peine ni lire ni écrire dans leur propre langue. Et aussi s'ils veulent une langue internationale, il y a l'Esperanto ouvert au monde et qui n'est d'aucune difficulté et facilitant l'apprentissage des langues étrangères, c'est cela qu'il faudrait enseigner à l'école primaire mais non imposer l'anglais qui est la dictature, l'Esperanto est parlé sur les 5 continents nettement soutenu en Chine, est reconnu comme langue de travail et d'utilité publique au Brésil, les Japonais aiment cette langue, enseigné dans plusieurs écoles en Angleterre, dont la France est le seul pays à s'y être opposé en y mettant son veto, une bêtise, mais la France ne fait jamais rien contre l'anglais en faisant sa publicité à gogo, et cela lui coûte très cher ; en adoptant l'Esperanto, la France économiserait plus de 5 milliards d'euros par an et l'Europe plus de 25 milliards d'euros. Cela serait la meilleure solution pour tout le monde tout en préservant et respectant les langues nationales, ce que ne fait pas l'anglais qui vise à les tuer.