samedi 30 mars 2013

CAQ et élèves en difficulté

"Lors du conseil général de la Coalition Avenir Québec (CAQ), les représentants présents ont voté pour que les directions d'école choisissent elles-mêmes les enseignants et le personnel qui s'occuperont des élèves en difficulté. Dans les faits, cette position est logique avec l'idée énoncée par ce parti que chaque école devienne autonome et gère sa propre convention collective. Un militant de la première heure, Jean-François Roberge, candidat non élu dans le comté de Vachon aux élections du 4 septembre 2012 et ex-président de l'Association des jeunes enseignants du Québec, a cependant émis des réserves quant à cette idée qu'il a désignée comme étant «une boîte de Pandore»." Suite du billet du professeur masqué.

Aucun commentaire: