mardi 19 mars 2013

Dans le ventre de la CLASSE grâce au livre De l'école à la rue

"On savait, à la CLASSE, que le gouvernement péquiste allait «décevoir». Mais lorsqu'en plus, la première ministre Pauline Marois a employé pendant le sommet sur l'enseignement supérieur le terme «psychodrame» pour qualifier la crise sociale de l'an dernier, «ça a passé de travers», soutiennent les deux auteurs de l'ouvrage De l'école à la rue, qui sort en librairie mardi. Renaud Poirier St-Pierre, ancien attaché de presse de Gabriel Nadeau-Dubois, et son coauteur Philippe Éthier, qui fut membre de l'exécutif de la Coalition large pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) pendant le conflit étudiant, ne se privent pas de décocher certaines flèches à l'endroit de la première ministre en entrevue." Suite de l'article de Mélanie Marquis de la presse canadienne.

Aucun commentaire: