samedi 30 mars 2013

De la boxe pour les élèves de Vanier

"Depuis maintenant plus d’un an, les élèves de l’école secondaire Vanier ont accès à de la boxe après les cours. L’activité parascolaire a été mise sur pied dans le cadre du programme gouvernemental Jeunes actifs au secondaire et avec notamment l’aide du Club Lions Québec Les Rivières." Suite de l'article de Isabelle Chabot du journal L'Actuel et source de la photo.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis de ceux qui n’étaient pas convaincu du bien-fondé de l’installation des photos radars. Je les voyais plus comme un mode de financement pour l’État que pour assurer la sécurité des citoyens. Cependant, je me réjouis de constater que nos dirigeants envisagent d’installer des photos radar dans les zones scolaires, là où la vie de nos enfants est à risque. Je suis en faveur de leur arrivée parce que je crois vraiment que cela va augmenter la sécurité des enfants. On dira ce qu’on voudra, les photos radars font réduire la vitesse de circulation aux endroits où ils sont installés. Il est certain que lorsqu’on touche au portefeuille, la leçon s’apprend plus rapidement.

De plus, aussi pathétique que cela puisse paraître, certain des automobilistes fautifs sont parfois des parents. Il y a une garderie dans la rue où j’habite. Je suis toujours surpris de voir à quel point certain parents circulent rapidement dans la rue. Ils vont porter leur enfant sans se soucier de la sécurité des autres enfants qui circulent dans la rue.

Je pousserais même ma réflexion un peu plus loin. En plus de mettre des photos radars dans les zones scolaires, j’en mettrais aussi dans les endroits où la vie des gens est à risque. Les zones de construction seraient aussi pour moi de bons endroits pour en installer.

Anonyme a dit…

Je me réjouis de voir la boxe se pratiquer dans une école secondaire. Je trouve intéressant d’offrir des activités parascolaires différentes à nos jeunes. Je ne suis pas un grand connaisseur de ce sport mais je suis convaincu qu’il permet aux étudiants de se développer sur plusieurs aspects. Tout d’abord, ils vont se retrouver dans un groupe, faire de l’activité physique et, sans aucun doute, se dépasser. De plus, je suis certain que ce sport augmentera leur confiance en eux-mêmes. J’aurais été enthousiaste que ce genre d’activité soit offert lorsque j’allais au secondaire. Moi qui appréciais moins les sports d’équipe, la boxe m’aurait probablement bien animé.

Je crois fermement que, peu importe l’activité parascolaire, qu’elle soit sportive, intellectuelle ou artistique, elle sera bénéfique pour le jeune. De plus, je pense que cela aidera à motiver les élèves qui apprécient moins l’école. Cela peut être assez pour donner le goût de continuer à un élève susceptible de décrocher. Je suis d’avis que nous devons investir en argent et en temps dans ces activités. Je suis convaincu que cela rapportera beaucoup au bout du compte.