mardi 5 mars 2013

De l'enseignement au boulot d'étudiant

"Anie sera peut-être caissière à l'épicerie du coin, l'été prochain. Vous la reconnaîtrez parce qu'elle aura enseigné à votre plus vieux pendant l'année scolaire. Les enseignants au statut précaire appréhendent les vacances estivales cette année depuis l'entrée en vigueur de la réforme de l'assurance-emploi, en janvier dernier. La jeune femme de 27 ans a beau cumuler les cours particuliers, les cours d'été et une tâche de 31% dans une école secondaire, elle tombe quand même dans la catégorie des «prestataires fréquents» de l'assurance-emploi et pourrait être contrainte d'accepter un emploi à 70% du dernier salaire touché, à une heure de voiture de chez elle, pendant la belle saison." Suite de l'article de Marie-Michèle Sioui de La Presse.

Aucun commentaire: